LIVRAISON GRATUITE PARTOUT AU CANADA AVEC ACHAT DE 125$ & PLUS - FREE SHIPPING EVERYWHERE IN CANADA WITH 125$ ORDER & MORE

Faire (presque) du camping d’hiver au parc régional de Portneuf

Par Gabrielle Gagné.

L’envie d’essayer le camping d’hiver se fait sentir, mais juste y penser fait surgir milles et une craintes? Le parc régional de Portneuf propose une belle alternative entre la tente et le refuge : le prêt-à-camper. Disponible en hiver au secteur « Les Portes de l’Enfer », le prêt-à-camper est une belle option soit pour décrocher en couple le temps d’une fin de semaine, soit pour en faire une activité familiale. En effet, chaque hébergement est muni à la fois d’un
lit double ainsi que d’un futon double. Un poêle à bois permettra de réchauffer
convenablement l’habitation ; par contre, il faudra peut-être sacrifier quelques parcelles de sommeil pour alimenter le feu durant la nuit et s’assurer que celui-ci ne meure pas, faute de carburant. Il faut donc quand même prévoir un bon sleeping, des couvertures chaudes ainsi que des vêtements chauds. Pour notre part, la gestion du feu a tellement été efficace que nous avons dormi une partie de la nuit hors de nos sleeping tellement nous avions chaud.

Le prêt-à-camper est situé au départ des pistes de ski de fond, ce qui est à la fois un avantage et un désavantage : après un bel après-midi à skier, vous êtes déjà rendu à la tente pour préparer le souper. Par contre, il se peut que le matin vous soyez réveillé par des skieurs qui passent juste à côté. Un mince inconvénient selon moi. À la limite, cela peut vous servir de réveil pour débuter la journée et faire un peu de raquette avant de quitter. Autre avantage : le chalet d’accueil est à environ 60 mètres de distance pour aller aux toilettes ou
chercher de l’eau potable. On peut donc vraiment sentir qu’on sort du confortable chalet de luxe mais sans trop avoir peur de passer une nuit désagréable, surtout par manque d’expérience. C’est quand même loin d’un vrai camping d’hiver, mais au final, le plaisir reste le même.


Coup de cœur pour les sentiers de raquettes qui longent les falaises glacées de la rivière St-Anne. J’ai également un petit faible pour le barbecue mis à la disposition des campeurs à chaque emplacement : un barbecue d’hiver, ça goûte le ciel! C’est aussi le premier endroit où je vais qui fournit non seulement les bûches pour la nuit, mais également le bois d’allumage, le papier journal, les allumettes et même une hachette. Tout ne peut que bien aller.
Dernier argument pour vous convaincre : le faible coût des activités. Pour un accès journalier, le secteur des Gorges de la Rivière St-Anne coûte 8,70$ par véhicule. Pour le ski de fond, c’est 5,22$. Quant au prêt-à-camper, il est de 90$ pour une nuit.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés