LIVRAISON GRATUITE PARTOUT AU CANADA AVEC ACHAT DE 100$ & PLUS - FREE SHIPPING EVERYWHERE IN CANADA WITH 100$ ORDER & MORE

AVENTURE EN HÉBERGEMENT & CAMPING INSOLITE

Par Laura Wilmot.

Dans la dernière année, j’en ai grandement profité pour explorer le Québec. Surtout depuis que j’ai mon chien, j’adore partir à l’aventure les fins de semaine découvrir de nouveaux coins (lorsque les déplacements entre zones sont permis) et sortir de ma zone de confort. J’avais donc envie aujourd’hui de vous partager mes coups de cœur toutes catégories confondues d’hébergement un peu plus insolite que j’ai découvert dans la dernière année. 


  • Micro-chalets des Appalaches 

  • En tête de liste puisque ç'a été mon coup de cœur de la dernière année. Situé à Ste-Lucie de Beauregard, c’est un coin dans lequel je n’avais jamais été. Nous avons eu la chance d’y passer un weekend au mois de mars, mais je serais vraiment curieuse d’y retourner en plein été pour profiter des activités nautiques à proximité.  J’ai adoré le fait que la disposition des micro-chalets ressemble à un petit village. 


    J’ai aussi été vraiment impressionné par le confort des lieux, c’est donc selon moi vraiment une bonne option pour une famille qui veut sortir de chez soi sans avoir besoin de trop d’équipement. 


    Les gros plus : les chiens sont acceptés et même les bienvenus, il y a une longue laisse et deux bols dans chaque hébergement. 


    Le Parc des Appalaches à 5 minutes des lieux, superbes sentiers de randonnée, on a fait le mont Sugar Loaf qui est une randonnée relativement courte et donc accessible à tous et lorsque la météo le permet vous donne une vue sur les États-Unis. 


    Le Bistreau d’érable, cabane à sucre à 5 minutes des micro-chalets, on a dégusté leurs produits avec un Brunch sucré le dimanche matin et tout était délicieux. 




  • Montagne le Maelstrom

  • J’ai eu la chance de passer un weekend dans le chalet la Cache fin mars et malgré la difficulté à m’y rendre, car nous sommes arrivés dans le noir (lire ici une petite visite dans le fossé), la vue le lendemain au réveil en valait la peine. Je recommande donc de bien analyser la carte avant de s'y rendre et si vous vous y rendez en hiver, si possible de vous y rendre en VUS.


    Les gros plus: 


    La montagne du Maelstrom en a selon moi pour tous les goûts et tous les budgets, que vous cherchiez un weekend plus rustique dans les hébergements « cozy » qu’ils offrent ou que vous cherchiez à vous gâter dans les différents « miradors », il y a vraiment de quoi s’échapper de la ville, mais ce à proximité de Québec.


    Le lieu de la montagne donne accès à une multitude d’activités, et ce, peu importe les saisons (vélo de montagne aux sentiers du Moulin, sentiers de course et randonnée, centre de ski le Relais, raquette, patin sur le Lac Beauport, escalade au délire Lac Beauport, Sibéria Spa) 


  • Centre de hêtre

  • En décembre dernier, nous avons eu la chance de tester l’expérience des dômes du Centre de l’hêtre, également situé près de la ville de Québec, c’était parfait pour une petite escapade d’un weekend. Ils offrent également des yourtes et des refuges. 


    Les gros plus: 


    J’ai adoré l’effet très ressourçant des lieux, on se sent vraiment en nature. Il est également possible de partir en randonnée à partir du site. Tout comme le Maelstrom (les deux sont assez proche) on retrouve une tonne d’activités. Le Centre propose également certaines activités telles que yoga, massothérapie, un accès au lac pour pratiquer canot ou paddle board durant l’été, etc. 


    J’ai adoré le confort des dômes et l'atmosphère le soir avec les petites lumières. Le décor féerique permet réellement de décrocher. 


  • La station du chêne rouge  

  • L’automne dernier, lors d’un passage en Estrie nous avons testé les « Pods » de la Station du chêne rouge. Ils ont différentes offres d'hébergement dont des prêts-à-camper, du camping et même des bulles transparentes pour profiter du ciel étoilé! Pour les amateurs de vélo, il y a une superbe piste cyclable à proximité. Si vous prévoyez une escapade dans les Cantons-de-l’Est, je vous recommande fortement l’endroit. 


    Les gros plus:


    Les chiens sont admis dans certains des hébergements. Un autre lieu où je risque de retourner durant la saison estivale pour profiter des installations, bien que puisque nous y étions lors de leur dernière fin de semaine ouverte avant la saison hivernale, nous avons pu profiter du calme de l’endroit et des belles couleurs. 


  • Lac des 31 milles - Canot-camping 
  • Le voisin du parc régional du Poisson blanc qui pour sa part n’a plus besoin d’introduction, je crois. Vous essayez depuis un moment d’aller en canot-camping dans le parc régional du Poisson blanc, mais ce sans succès vu la popularité des lieux? Nous avons eu la chance en septembre dernier de tester les deux endroits et j’avais donc envie de vous partager aujourd’hui le moins connu des deux qui se trouve en Outaouais. 



    On retrouve 30 sites de camping à l’état brut, la réservation s’effectue via la Société d’aménagement et de gestion environnementale (SAGE) du Trente-et-Un-Milles. En revanche, ils ne s’occupent pas des embarcations donc soit tu as ta propre embarcation, soit tu peux louer différentes embarcations auprès de Carpe Diem Aventures (qui offrent également des très chouettes expériences insolites) ou auprès du village Majopial. Cela dépend d'où se trouvent ton île et de la distance que tu as envie de parcourir pour t’y rendre. Dans tous les cas, le personnel des deux lieux est hyper sympathique et pourra te guider. 


    Les gros plus:


    Camper sur une île sauvage, sur un magnifique lac qui regorge d’endroits à découvrir. Vous en aurez pour des kilomètres d’exploration. De plus, le camping en soi ne coûte vraiment pas cher. 

     

    Une île déserte pour toi et tes amies, dans mon cas c’était sûr que j’étais conquise. 



  • Le parc municipal de la Baie des rochers 

  • J’étais de passage dans Charlevoix, plus particulièrement dans le coin de Saint-Siméon il y a quelques semaines et nous sommes allés faire le Sentier de l’anse de Sable dans le parc municipal de la Baie-des-Rochers.  J’étais surprise après avoir traversé un minuscule village de voir autant de gens, alors que la vieille je n’avais croisé-personne sur 16 kilomètres sur le sentier de l’Orignac, mais la beauté des lieux explique encore une fois la popularité grandissante. 

     

    Les gros plus: 


    Charlevoix ne cesse jamais de m’éblouir, mais dans ce cas-ci la couleur de l’eau, les paysages et le camping directement sur la plage ont vraiment tout pour plaire. 


    Aucune réservation n'est nécessaire, vous vous sentirez complètement en nature. La distance pour se rendre à la plage où les gens campent est assez courte donc pour une première expérience en autonomie c’est vraiment accessible à tous selon moi. N'oubliez pas de prévoir un sac poubelle pour ne laisser aucune trace derrière vous. 



  • Réserve faunique de Portneuf

  • La SÉPAQ semble gagner grandement en popularité depuis le début de la pandémie. Personnellement, je trouve que c’est une bonne chose si les gens passent plus de temps en nature, surtout si ça les sensibilise à l’environnement, mais pour ceux qui auraient envie de sortir des sentiers battus, je vous invite à découvrir les réserves fauniques avant les plus populaires parcs nationaux.



    Nous avons découvert cette réserve par hasard en voulant profiter de notre privilège de carte SÉPAQ de camping gratuit en semaine. Amateurs de pêche, ce lieu aura tout pour vous plaire. De notre côté, nous avons été charmés par la tranquillité, les nombreux lacs (150 lacs et 11 rivières dispersés dans la réserve) et la sainte paix (outre les mouches) qu'offrait la réserve. 


  • Les Zones d’Exploitation Contrôlée (ZECS) (plus particulièrement la Zec des Martres)   

  • Et non, je ne vais pas vous parler du populaire mont des Morios. Même si la Zec des Martres est la seule Zec que j’ai eu la chance d'explorer pour le moment, j’ai plutôt été du côté du parc des Grands-Jardins. En effet, quelques kilomètres plus loin à peine on entre dans la Zec des Martres ou on retrouve le mont du Dôme, le mont du Four, du Lac à l'empêche, etc. 


    Les gros plus:


    Outre l’importance de respecter la nature et l’environnement, vous avez la possibilité de planter votre tente à beaucoup d’endroits différents, et ce sans réservation, vous devez seulement payer votre droit d’accès à l’accueil (au km 26,8 de la route 381). 


    En plantant votre tente sur le territoire de la Zec, vous pourrez explorer plus de sentiers et en profiter davantage. 



    J’ai dû m'arrêter ici, mais le Québec est honnêtement rempli de pépites, que ce soient des campings méconnus ou des hébergements insolites en pleine nature, il m’en reste pas mal à découvrir. D’ailleurs les prochains sur ma liste sont :


    • Lao Cabines
    • Momentôm Refuges Nature 
    • Zec du Lac au sable 

    J’espère vous avoir fait découvrir des endroits et que vous aurez l'occasion de vivre quelques aventures cet été. 


    N’hésitez pas à me partager vos propres coups de cœur ou à m'écrire si vous avez des questions. 


    Laura 

    Laisser un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés